Concours d’éthique

Bonne nouvelle : trois de mes élèves ingénieurs de 3ème année ont reçu le Prix spécial du jury du concours d’éthique organisé par le Rotary sur le thème « éthique personnelle, éthique professionnelle ».

Ce concours a été organisé fort opportunément, à une époque où règnent le chacun pour soi, le capitalisme financier et la spéculation sur les matières premières, qui va jusqu’à affamer les peuples ; où l’on entend parler presque chaque jour de conflits d’intérêts, d’abus de biens sociaux et d’escroqueries en tous genres, de délocalisations, d’activités industrielles nocives pour la santé publique, de désastres écologiques, de déclassements (qui conduisent parfois les déclassés au suicide), de salaires de misère dans des entreprises très prospères, de licenciements massifs et de fermetures de sites de production (quand les profits des entreprises explosent et que leurs actionnaires s’en mettent plein les poches ; que ces derniers sont les premiers et même les seuls servis)…

Alors, que de jeunes étudiants (la génération montante) aient été invités à (se) poser clairement la question de l’éthique (tout particulièrement celle de la responsabilité individuelle et collective vis-à-vis des autres) et de son impérieuse nécessité est une excellente chose. Cela me met un peu de baume au cœur.

Pour conclure, cette citation du sage Gandhi : « Les systèmes économiques qui négligent les facteurs moraux et sentimentaux sont comme des statues de cire : ils ont l’air d’être vivants et pourtant il leur manque la vie de l’être en chair et en os. »

Comments (2)

Coste Annieavril 12th, 2011 at 17 h 41 min

Un succès qui n’est pas dû au hasard! Normal, avec un professeur qui ouvre ses élèves aux problèmes ambiants… Félicitations à tous !

Christophe Pradieravril 18th, 2011 at 13 h 06 min

Bonjour Thierry,
pourrais-je avoir un lien vers une description du concours et des travaux des lauréats ?

Leave a comment

Your comment

*