Présents

J’ai offert des champs aux oiseaux
Des épis à ma tête
Des larmes aux rivières
Et du coton au ciel
Pour bien panser ses bleus.

J’ai donné au tableau de grands maux à la craie
Des bons poings colorés
Quelques folles idées
Et une éponge aussi
Pour laver ses affronts.

J’ai versé sur ma table des monceaux de papier
Des longues plumes légères
Du sang dans l’encrier
Et puis
Une livre de pages
Qui ne servaient à rien.

Leave a comment

Your comment

*